Deuil interdit (Harry Bosch t. 11) par Michael Connelly

Deuil interdit (Harry Bosch t. 11)

Titre de livre: Deuil interdit (Harry Bosch t. 11)

Éditeur: Calmann-Lévy

Auteur: Michael Connelly


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Deuil interdit (Harry Bosch t. 11).pdf - 26,603 KB/Sec

Mirror [#1]: Deuil interdit (Harry Bosch t. 11).pdf - 50,519 KB/Sec

Mirror [#2]: Deuil interdit (Harry Bosch t. 11).pdf - 47,447 KB/Sec

Michael Connelly avec Deuil interdit (Harry Bosch t. 11)

« Connelly ne se contente pas d’histoires ficelées, de réflexions sociales bien amenées, il possède une écriture fluide, subtile, et se glisse fraternellement dans la peau de son héros avec ses doutes, ses blessures, son code moral très personnel et sa marginalité. »
Lire

Los Angeles, été 1988. Les tensions raciales sont au plus haut dans la Cité des Anges et Becky Verloren, une jeune métisse de seize ans, est retrouvée abattue d’un seul coup de feu tiré en pleine poitrine. À l’époque, les inspecteurs du LAPD concluent au suicide.
Dix-huit ans plus tard, Harry Bosch, affecté à l’unité des Affaires non résolues, reprend le dossier suite à une analyse ADN aux conclusions troublantes : la jeune métisse aurait été tuée par un suprématiste blanc. Bosch, pour qui une ville qui oublie ses victimes est une ville perdue, est plus que décidé à élucider l’affaire, aussi sensible soit-elle. Et elle l’est d’autant plus que le chef de police adjoint, Irving, a été assigné à des tâches subalternes suite à un remaniement de service : ce dernier n’attend plus que la première occasion pour se venger d’Harry, devenu son pire ennemi

 

Livres connexes

« Connelly ne se contente pas d’histoires ficelées, de réflexions sociales bien amenées, il possède une écriture fluide, subtile, et se glisse fraternellement dans la peau de son héros avec ses doutes, ses blessures, son code moral très personnel et sa marginalité. »
Lire

Los Angeles, été 1988. Les tensions raciales sont au plus haut dans la Cité des Anges et Becky Verloren, une jeune métisse de seize ans, est retrouvée abattue d’un seul coup de feu tiré en pleine poitrine. À l’époque, les inspecteurs du LAPD concluent au suicide.
Dix-huit ans plus tard, Harry Bosch, affecté à l’unité des Affaires non résolues, reprend le dossier suite à une analyse ADN aux conclusions troublantes : la jeune métisse aurait été tuée par un suprématiste blanc. Bosch, pour qui une ville qui oublie ses victimes est une ville perdue, est plus que décidé à élucider l’affaire, aussi sensible soit-elle. Et elle l’est d’autant plus que le chef de police adjoint, Irving, a été assigné à des tâches subalternes suite à un remaniement de service : ce dernier n’attend plus que la première occasion pour se venger d’Harry, devenu son pire ennemi

 
« Connelly ne se contente pas d’histoires ficelées, de réflexions sociales bien amenées, il possède une écriture fluide, subtile, et se glisse fraternellement dans la peau de son héros avec ses doutes, ses blessures, son code moral très personnel et sa marginalité. »
Lire

Los Angeles, été 1988. Les tensions raciales sont au plus haut dans la Cité des Anges et Becky Verloren, une jeune métisse de seize ans, est retrouvée abattue d’un seul coup de feu tiré en pleine poitrine. À l’époque, les inspecteurs du LAPD concluent au suicide.
Dix-huit ans plus tard, Harry Bosch, affecté à l’unité des Affaires non résolues, reprend le dossier suite à une analyse ADN aux conclusions troublantes : la jeune métisse aurait été tuée par un suprématiste blanc. Bosch, pour qui une ville qui oublie ses victimes est une ville perdue, est plus que décidé à élucider l’affaire, aussi sensible soit-elle. Et elle l’est d’autant plus que le chef de police adjoint, Irving, a été assigné à des tâches subalternes suite à un remaniement de service : ce dernier n’attend plus que la première occasion pour se venger d’Harry, devenu son pire ennemi