Théâtres du corps : Le psychosoma en analyse par Joyce McDougall

Théâtres du corps : Le psychosoma en analyse

Titre de livre: Théâtres du corps : Le psychosoma en analyse

Éditeur: Folio

ISBN: 2070429865

Auteur: Joyce McDougall


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Joyce McDougall avec Théâtres du corps : Le psychosoma en analyse

C'est aujourd'hui une idée commune que le corps puisse être le théâtre d'affections d'origine psychique. On sait bien qu'une contrariété peut ulcérer. Mais ce ne sont pas des formes d'affections psychosomatiques légères que nous fait découvrir ici Joyce McDougall, psychanalyste d'origine néo-zélandaise. Il est question dans son ouvrage d'une pathologie beaucoup plus lourde, proche de la psychose, qui se manifeste par de graves troubles physiques (cardiaques, respiratoires, allergiques...) mais aussi par une parole sans émotion et un sentiment de vide existentiel. Les patients de McDougall se caractérisent par une vie intérieure peu élaborée, ce qui les distingue des malades hystériques que soignait Freud. Ce défaut d'investissement psychique semble indiquer l'origine très ancienne de ces affections psychosomatiques graves, remontant à la relation précoce de l'enfant à sa mère.

Ce livre, qui se lit comme un roman, nous fait découvrir un pathétique monde sans pathos, une détresse souvent sans issue. Une lecture qui révèle la dimension éthique du métier de thérapeute. --Emilio Balturi

Livres connexes

C'est aujourd'hui une idée commune que le corps puisse être le théâtre d'affections d'origine psychique. On sait bien qu'une contrariété peut ulcérer. Mais ce ne sont pas des formes d'affections psychosomatiques légères que nous fait découvrir ici Joyce McDougall, psychanalyste d'origine néo-zélandaise. Il est question dans son ouvrage d'une pathologie beaucoup plus lourde, proche de la psychose, qui se manifeste par de graves troubles physiques (cardiaques, respiratoires, allergiques...) mais aussi par une parole sans émotion et un sentiment de vide existentiel. Les patients de McDougall se caractérisent par une vie intérieure peu élaborée, ce qui les distingue des malades hystériques que soignait Freud. Ce défaut d'investissement psychique semble indiquer l'origine très ancienne de ces affections psychosomatiques graves, remontant à la relation précoce de l'enfant à sa mère.

Ce livre, qui se lit comme un roman, nous fait découvrir un pathétique monde sans pathos, une détresse souvent sans issue. Une lecture qui révèle la dimension éthique du métier de thérapeute. --Emilio BalturiC'est aujourd'hui une idée commune que le corps puisse être le théâtre d'affections d'origine psychique. On sait bien qu'une contrariété peut ulcérer. Mais ce ne sont pas des formes d'affections psychosomatiques légères que nous fait découvrir ici Joyce McDougall, psychanalyste d'origine néo-zélandaise. Il est question dans son ouvrage d'une pathologie beaucoup plus lourde, proche de la psychose, qui se manifeste par de graves troubles physiques (cardiaques, respiratoires, allergiques...) mais aussi par une parole sans émotion et un sentiment de vide existentiel. Les patients de McDougall se caractérisent par une vie intérieure peu élaborée, ce qui les distingue des malades hystériques que soignait Freud. Ce défaut d'investissement psychique semble indiquer l'origine très ancienne de ces affections psychosomatiques graves, remontant à la relation précoce de l'enfant à sa mère.

Ce livre, qui se lit comme un roman, nous fait découvrir un pathétique monde sans pathos, une détresse souvent sans issue. Une lecture qui révèle la dimension éthique du métier de thérapeute. --Emilio Balturi